Bulats grammaire : les conditionnels

Fiches de Grammaire sur les conditionnels

 

On peut diviser les conditionnels en 3 catégories qui ont chacune leur propre structure et leur propre utilisation. Les phrases conditionnelles sont généralement composées de deux parties : la condition ou ‘if-clause’ et le résultat (result clause).

 

  • If I have time this afternoon, I’ll read over your report.

(condition)                                   (résultat)

 

  • If I had more time, I would join you at the restaurant.

(condition)                                  (résultat)

 

  • If he had been more careful, he wouldn’t have made such a silly mistake.

(condition)                                 (résultat)

 

Dans le test du TOIEC, il y a fréquemment des questions, surtout dans la Partie 5 qui essaient de tester votre connaissance de ce point de grammaire en vous donnant un choix de temps (qui ne correspond pas à la phrase conditionnelle) dans la ‘if-clause’ ou en utilisant des variantes auxquelles vous n’êtes peut-être pas habitués. Les exemples suivants devraient vous aider à éviter de tomber dans le piège !

 

First Conditionals

On peut généralement dire que le first conditional parle d’une situation réelle qui a de fortes chances de mener à un certain résultat.

 

Forme

if + present tense + will/won’t

(condition)                      (résultat)

  • If we ask him to change the meeting time, he won’t be happy.

 

Dans toute phrase conditionnelle, on peut inverser l’ordre de la phrase et mettre le résultat avant la condition (dans ce cas spécifique, les clauses ne sont pas séparées par une virgule :

  • He won’t be happy if we ask him to change the meeting time.

 

Erreur récurrente : N’utilisez pas ‘will/won’t’ dans la ‘if-clause’

  • If we will improve our marketing techniques, we will raise sales.

 

Variations et utilisation d’autres mots pour les first conditionals

A la place de ‘will/won’t’ dans le résultat, on peut aussi utiliser l’impératif ou d’autres verbes modaux.

  • If Sally calls this morning, tell her I’ll call her back after my meeting.
  • If there’s a train strike, the candidates may arrive late.
  • If we don’t finish preparing the presentation on time, we must tell our manager to delay the meeting.

 

‘Unless’ signifie ‘if…not’ et renvoie à la partie conditionnelle de la phrase et pas à la partie résultat.

  • If she doesn’t delete some of her emails, her in-box will soon be full.
  • Unless she deletes some of her emails, her in-box will soon be full.

 

On peut utiliser ‘provided that/providing’, ‘as long as’ et  ‘so long as’ pour souligner une condition.

  • I will sign the contract provided that you offer a discount on large orders.
  • As long as we work well together, we’ll have no problem succeeding.

 

Second Conditionals

Les second conditionals sont utilisés pour parler d’une situation qui est contraire aux faits. Dans la ‘if-clause’ le passé renvoie à quelque chose d’iréel, que l’on s’imagine être réel. Dans le résultat, on fait référence à une possible action future qui est en réalité probable.

 

Forme

if + past tense + would/wouldn’t, might, could

(condition)                      (résultat)

  • If I had a bigger budget, I would offer English training to everyone in the department!

(Mais, malheureusement, je n’ai pas un plus gros budget, donc il est peu probable que tout le monde ait un entrainement d’anglais.)

 

Variations

On peut aussi utiliser ‘might’ ou ‘could’ au lieu de ‘would’.

  • If they were given a good moving package, they might be willing to move to another country.
  • If the terms of the agreement are unacceptable, they could ask us to rewrite it.

 

Si on prend l’exemple ci-dessus au sujet du déménagement et que l’on met le sujet de la phrase au singulier, on remarque que ‘were ‘ reste le même. C’est la forme grammaticale correcte, même si beaucoup de natifs disent ‘if I was’ ou ‘if she/he was’.

  • If she were given a good moving package, she might be willing to move to another country.
  • If I were

Third Conditionals

Les third conditionals parlent aussi d’une situation qui est contraire aux faits et à leurs résultats, mais dans ce cas on imagine une autre action dans le passé et un résultat différent.

Voici un exemple d’une situation dans le passé :

  • I spoke with my team about the customer complaints we were getting. We decided on an action plan and put it into place.

 

Forme

if + had (not) done (past perfect tense),  + would/wouldn’t + have done

(condition)                                                             (résultat)

 

En reprenant cet exemple, on peut imaginer une action différente dans le passé avec un résultat différent :

  • If I hadn’t spoken with my team about the customer complaints, we wouldn’t have put an action plan into place..

 

Erreur récurrente : On n’utilise pas ‘would’ dans la ‘if-clause’.

  • If I would have known you were coming, I would have saved you a seat.
  • If I had known you were coming, I would have saved you a seat.

 

Variations

On peut utiliser ‘could’ ou ‘might’ au lieu de ‘would’.

  • If the weather had been better yesterday, we could have eaten outside.
  • If we hadn’t sent the quotation so late, we might not have lost the sale.

 

Une autre variation que l’on trouve dans le test du Bulats est la suivante :

  • Had we not made a bid, we would never have obtained the contract.

Dans cet exemple, le mot ‘if’ est remplacé par l’inversion de ‘has’ et du sujet (If we has…).

 

Retrouvez toutes nos fiches de grammaire Bulats en ligne pour compléter votre entrainement Bulats !

Nos fiches de grammaire Bulats :